3 conseils pour sortir de la dépendance affective

La dépendance affective est un état psychique qui amène généralement à faire passer les besoins des autres avant les siens. Par exemple, avez-vous le sentiment d’être dépendant.e du regard des autres en amour ? au travail ? en amitié ? De plus, comment vivez-vous la solitude ? Répondre à ces interrogations vous permettra de faire un premier bilan pour mieux cerner les situations qui vous questionnent.

Dans cet article de blog, je vous propose de découvrir ce qu’est la dépendance affective. De cette manière, vous développerez une meilleure compréhension de cette dynamique relationnelle qui peut être auto-destructrice. Ainsi, vous pourrez vous libérer progressivement de ces schémas qui sont néfastes à votre épanouissement.

Qu’est-ce que la dépendance affective ? La définition

La dépendance affective est un état psychologique qui conduit la personne à vivre à travers le regard de l’autre pour se sentir valorisée, aimée ou existée. La dépendance affective peut devenir un trouble de la personnalité lorsque celle-ci entraîne une profonde souffrance émotionnelle et psychique.

En effet, le dépendant affectif cherche à combler un manque en développant des stratégies inconscientes pour y parvenir. Par exemple, il a tendance à ignorer ses propres besoins dans le but de faire plaisir à l’autre. Par conséquent, il adopte un comportement qui favorise la dépendance dans la relation. Bien souvent, cela est lié à une faible estime de soi qui conduit le dépendant affectif à vouloir satisfaire une forme de reconnaissance qu’il pourra difficilement combler. Pourquoi ? Parce que son estime de soi est dépendante de facteurs extérieurs.

Quelles sont les causes de la dépendance affective ?

La peur de l’abandon est l’une des principales causes de la dépendance affective. Suite à des traumatismes vécus pendant l’enfance, la perte potentielle de l’autre est anticipée par le dépendant affectif. En conséquence de cela, il développe des mécanismes inconscients de défense pour se protéger.

En voici quelques exemples :

  • Des dysfonctionnements dans le cadre familial
  • De la violence et des abus de tout ordre (sexuels, émotionnels et psychologiques).
  • La maladie ou le handicap
  • La perte d’un être cher
  • Des séparations affectives
  • Des difficultés d’intégration dans le milieu scolaire

Toutes ces situations peuvent créer des failles narcissiques qui vont ensuite avoir une influence négative sur la construction psychique de la personne. Cela aura un impact sur le développement de son estime de soi et de confiance en soi.

En effet, ces deux derniers aspects en seront affaiblis par un manque de sécurité dans la relation à l’autre. C’est la raison pour laquelle le dépendant affectif développe une perception erronée de lui-même suite à des expériences qui ont été source de souffrance.

Quels sont les signes de la dépendance affective ?

Le dépendant affectif peut avoir du mal à reconnaître la situation de dépendance. Par conséquent, voici une liste non-exhautive des signes qui peuvent être la manifestation de cet état émotionnel.

  • La difficulté à être seul.e : la solitude est source de stress et d’angoisses puisqu’elle renvoie à un vide intérieur auquel il est difficile de se confronter.
  • Des difficultés d’adaptation : la dépendance vis-à-vis de l’autre rend difficile l’autonomie qui est requise pour adopter des comportements adaptés au sein de son environnement.
  • Le besoin d’être rassuré.e : le dépendant affectif manque de confiance en lui. Par conséquent, il a besoin d’attention et d’affection pour être rassuré sur sa propre valeur.
  • L’insatisfaction : rien de permanent ne peut satisfaire une personne en manque d’affection qui cherche à satisfaire ses besoins à travers une reconnaissance extérieure.
  • Des attentes excessives : la difficulté à combler ses besoins par soi-même l’amène à développer des attentes excessives auprès des autres.
  • Une sensibilité exacerbée : les émotions sont mal maîtrisées, ce qui peut conduire à une forte susceptibilité.
  • Une difficulté à exprimer ses besoins et ses sentiments : pour exprimer avec clarté ce que nous ressentons et ce que nous voulons, il est essentiel d’en prendre conscience dans un premier temps.

Quelles sont les conséquences de la dépendance affective ?

La dépendance affective a de nombreuses répercussions dans la vie d’une personne. En effet, chaque relation développée avec les autres peut être le reflet de ce déséquilibre.

  • La dépendance affective en amour

Dans une relation de couple, le dépendant affectif a le sentiment de ne pas être assez pour être aimé tel qu’il est. Par conséquent, il privilégie les besoins de l’autre au détriment des siens en acceptant de se soumettre à une personne plus dominante. Ayant peu conscience de sa valeur, il développe des relations amoureuses toxiques plutôt que de vivre des relations saines. C’est la raison pour laquelle il est possible de vivre des échecs amoureux à répétition, quand on est dépendant affectif, sans savoir comment faire pour en sortir.

  • La dépendance affective au travail

Le dépendant affectif manque de confiance en lui, ce qui peut être source de souffrance au travail. Par exemple, il est essentiel de savoir dire non pour s’affirmer. Cela contribue à poser des limites saines sur son lieu de travail, indispensables pour se préserver de tout excès provenant des autres.

Prenons un autre exemple, le besoin de reconnaissance extérieure peut rendre la personne dépendante des attentes de son environnement professionnel. En effet, le dépendant peut être à la recherche d’une forme de reconnaissance sociale pour être reconnu. Cette attitude peut être un facteur de stress au travail pouvant le conduire au burn out. Ou au contraire, le manque d’affirmation de soi peut créer un sentiment d’isolation. Dans ce cas, la personne ne trouve pas le soutien dont elle a besoin pour faire face aux exigences de son travail.

  • La dépendance affective en amitié

Le dépendant affectif peut se sentir inférieur aux autres. En effet, il a souvent le sentiment d’être « moins » en percevant les autres comme étant « plus » que lui. Ayant du mal à se positionner avec justesse par rapport aux autres, cela entraîne toute sorte de conflits relationnels. Par exemple, il peut avoir tendance à être jaloux des personnes qu’il admire le plus parce qu’il projette sur eux sa propre valeur. Enfin, son besoin d’attention peut être épuisant pour lui ainsi que pour ses proches.

3 conseils pour vaincre la dépendance affective

Le dépendant affectif a le sentiment de ne pas disposer des ressources intérieures nécessaires pour se suffire à lui-même. On peut dire qu’il est coupé de lui-même pensant à tort que les autres sont les seuls à pouvoir lui donner ce dont il a besoin.

En tant que thérapeute psycho-corporelle, je partage avec vous quelques conseils qui peuvent vous aider à y remédier.

  • Accueillir la solitude

La solitude peut être source d’épanouissement lorsque l’on apprend à apprécier sa propre compagnie. En effet, apprendre à être heureux.se seul.e est parfois nécessaire avant de connaître le bonheur dans la relation à l’autre. Ainsi, vous vous donnez la possibilité de mieux vous connaître pour vous découvrir sous un autre jour en dehors du regard de l’autre.

Par exemple, prenez du temps pour vous pour faire des activités qui vous procurent du plaisir comme la danse, le chant, le sport, la marche. Cela vous permettra de développer de nouvelles croyances sur votre capacité à vivre des moments de joie en solo.

  • Mieux gérer ses émotions

Une bonne gestion des émotions participe à développer la connaissance de soi qui mène à la maîtrise de soi. Mieux comprendre vos émotions vous aidera à prendre du recul avec les situations qui se présentent dans la relation. Ainsi, vous allez vous désidentifier de ce que vous ressentez pour être dans l’observation de ce qui se passe en vous, sans agir sous le coup de l’émotion.

C’est une subtilité qui fait toute la différence. De cette manière, vous percevrez vos émotions comme une véritable guidance intérieure qui vous montre le chemin en chaque instant.

Sortir de la dépendance affective

  • Clarifier ses pensées

Prendre conscience de votre dialogue intérieur vous permettra de mettre en lumière vos blocages émotionnels. En effet, la dépendance affective peut être perçue comme le reflet des pensées qui sont présentes dans votre esprit. Ces pensées que vous vous dites à vous-même vous maintiennent enfermés dans des schémas défavorables à votre épanouissement. Ce sont des croyances limitantes.

Par conséquent, il est nécessaire d’explorer votre monde intérieur (sensations, émotions, pensées) pour clarifier ce qui se passe en vous. De cette manière, vous développerez progressivement votre capacité de discernement pour clarifier ce qui est juste pour vous et ce qui ne l’est pas.

  • S’affirmer

L’affirmation de soi passe par l’expression de soi. Cela revient à exprimer ce qui se passe en soi. C‘est un véritable apprentissage qui consiste à se choisir en chaque instant. Pourquoi ? Parce que vous êtes la personne la plus importante de votre vie ! En prendre conscience vous permettra de faire des choix en accord avec vos valeurs. Ainsi, vous agirez avec confiance pour commencer à affirmer vos idées avec plus de clarté et de cohérence.

La sophrologie et la sophro-analyse pour guérir de la dépendance affective

Guérir les blessures liées à la dépendance affective est un cheminement intérieur qui mène à l’amour de soi. Différentes thérapies, comme la sophrologie et la sophro-analyse, peuvent vous amener à faire ce travail thérapeutique.

En effet, la sophrologie est une pratique qui vous aidera à calmer le mental et les pensées négatives qui parasitent l’esprit. Cela vous permettra d’apprivoiser vos ressentis corporels tout en développant votre ancrage, ce socle intérieur. Ainsi, vous pourrez accueillir avec bienveillance ce qui se passe en vous pour écouter cette petite voix qui sait ce qui est juste pour vous. D’une certaine manière, la sophrologie vous aidera à lâcher prise, à faire une pause sur ce qui vous préoccupe pour revenir à vous-même.

Quant à la sophro-analyse, c’est une approche qui est complémentaire à la sophrologie. En effet, la sophro-analyse intègre la dimension corporelle pour favoriser la résolution de blocages émotionnels et psychologiques. Ainsi, cette approche vous permettra de prendre conscience des pensées qui vous limitent dans votre vie pour vous libérer, à votre rythme, des situations que vous reproduisez malgré vous.

Enfin, je tiens à préciser qu’il est important de choisir une personne avec qui vous êtes à l’aise pour vous confier. Puisque ce qui compte dans la relation thérapeutique, c’est la relation de confiance qui s’établit entre les deux personnes : l’accompagnant et l’accompagné.e. C’est un paramètre essentiel qui vous permettra d’exprimer ce qui a longtemps était refoulé.

Quand consulter pour guérir de la dépendance affective ?

Faites-vous le cadeau de consulter dès que vous en ressentez le besoin. En effet, le.a thérapeute est là pour vous accueillir là où vous en êtes dans votre conscience sans jugement. Ainsi, vous pourrez franchir certaines étapes de vie avec plus d’aisance et moins de souffrance.

Conclusion

Pour conclure, on peut dire que le dépendant affectif adopte une attitude néfaste pour lui-même. Toutefois, cela n’est pas une fatalité. Grâce à un travail sur soi, il est possible de sortir progressivement de la dépendance affective. En effet, le dépendant affectif peut changer positivement la qualité de ses relations en prenant le temps de guérir de ses blessures.

Cela nécessite, entre autres, patience et persévérance pour favoriser l’expression des émotions et sentiments refoulés. Ainsi, le dépendant affectif pourra enfin poser un regard plus valorisant sur lui pour commencer à être plus heureux dans sa vie.

Est-ce que cet article vous a plu ?

N’hésitez pas à l’épingler pour le relire plus tard si vous en ressentez le besoin !

Hypersensibilité test - hypersensibilité émotionnelle - gérer son hypersensibilité

You Might Also Like

Leave a Reply

error: Content is protected !!