Manque de confiance en soi : 3 conseils pour vaincre ses peurs

Le manque de confiance en soi est un état psychologique qui conduit à nourrir des pensées et des émotions négatives au sujet de soi. Bien souvent, le besoin de plaire ou encore la peur du regard des autres sont des facteurs qui contribuent à entretenir ce manque de confiance.

Par conséquent, il est nécessaire d’identifier les peurs qui sont à l’origine de ce manque de confiance pour vous structurer intérieurement. Ainsi, vous vous donnez la possibilité de développer naturellement et progressivement votre confiance en vous.

Dans cet article de blog, je vous propose de découvrir de quelle manière vous pouvez vous y prendre pour remédier à ce déséquilibre.

Qu’est-ce que c’est le manque de confiance en soi ? La définition

Commençons par définir ce qu’est la confiance en soi, le manque de confiance en soi étant une absence de confiance en soi.

Abraham Maslow distingue la confiance en soi générale de la confiance en soi spécifique. La confiance en soi générale peut être perçue comme un aspect de la personnalité. Tandis que la confiance en soi spécifique, appelée aussi auto-efficacité, renvoie à sa capacité à réaliser une tâche spécifique. C’est une subtilité qui a son importance pour identifier les zones qui touchent à notre vulnérabilité.

En effet, il n’est pas rare que certaines personnes soient confiantes dans leur capacité à mener à bien des tâches. Pourtant, elles manquent de confiance en elles de manière générale ou vice-versa. Cependant, les deux aspects sont liés et peuvent être cumulés. Par exemple, une personne qui manque de confiance en soi a souvent le sentiment de ne pas être « assez » pour réussir, de ne pas être à la hauteur de ses propres attentes ou de celles de son environnement extérieur.

De plus, le manque de confiance en soi se différencie du manque d’estime de soi. En effet, l’estime de soi est une évaluation de sa propre valeur. C’est cette évaluation qui nous amène à développer une attitude favorable ou défavorable vis-à-vis de nous-même. Par conséquent, la non-reconnaissance de notre propre valeur cultive le manque d’estime de soi qui amène au manque de confiance en soi.

5 signes d’un manque de confiance en soi

Nous sommes tous amenés à traverser des expériences de vie qui ne sont pas uniquement sources de joie et de plaisir. Les difficultés rencontrées nous poussent à nous remettre en question, ce qui peut créer des doutes et des peurs. Cependant, lorsque ces doutes sont dominants, ils entraînent une perte de repères. Cela peut faire émerger un sentiment d’inadéquation qui peut conduire à un trouble psychologique important.

  • La dévalorisation de soi

Une personne qui se dévalorise est une personne qui doute de ses capacités. Elle porte un jugement négatif, voire dénigrant, sur elle-même, qui l’empêche de voir comment elle pourrait s’y prendre pour parvenir à réaliser ses objectifs. C’est une personne qui manque de confiance en elle parce qu’elle sous-estime ses capacités.

  • Le besoin d’être rassuré.e

Une personne qui manque de confiance n’est pas sûre d’elle. Par conséquent, elle a besoin d’être rassurée et approuvée pour avoir le sentiment de bien faire. La moindre critique peut raviver des blessures pas encore cicatrisées et être source de souffrance. L’état d’être et de bien-être d’une personne qui manque de confiance en soi est donc dépendant du regard et du comportement des autres.

  • La difficulté à dire NON

Dire NON nécessite de poser des limites saines dans son environnement pour se préserver de ce qui peut nous nuire. Or, cela est difficile pour une personne qui manque de confiance en soi. En effet, la peur du rejet, de l’abandon ou de mal faire est prédominante. Par conséquent, il y a un malaise à mettre des limites. Cela peut facilement faire émerger de la culpabilité ayant dû mal à se sentir légitime à dire non.

  • La difficulté à prendre sa place

Prendre sa place, c’est s’affirmer. L’affirmation de soi qui passe par l’expression verbale de ce qui est juste pour nous et ce qui n’est pas. Cependant, une personne qui manque de confiance en soi peut avoir des difficultés à exprimer ce qu’elle ressent avec cohérence et clarté. Par conséquent, elle a tendance à se replier sur elle-même pour ne pas se confronter aux autres ayant le sentiment d’être incomprise par son entourage.

  • La peur du conflit

Le conflit, c’est avant tout une divergence de points de vue qui finit par de la confrontation. Une personne qui manque de confiance a du mal à adopter une posture claire pour exprimer ses idées et défendre sa perspective. Face au conflit, la personne peut être figée ou au contraire tomber dans l’agressivité ne sachant pas comment réagir de manière appropriée.

Quelles sont les causes du manque de confiance en soi ?

Les causes sont multiples et différentes pour chacun. Ce que l’on peut qualifier de « gros » manque de confiance en soi est une faille narcissique. Par exemple, un pervers narcissique manque de confiance en lui. Il va donc se nourrir du regard de l’autre pour se sentir mieux à propos de lui-même. Bien souvent, cela est lié à des traumatismes vécus dans l’enfance, l’adolescence ou la vie d’adulte.

En analyse transactionnelle, une personne qui manque de confiance en soi a le sentiment d’être « moins » par rapport aux autres qu’elle perçoit comme être « plus ». Par conséquent, explorer son histoire pour identifier les expériences qui ont amené la personne à développer cette croyance erronée d’elle-même est essentiel pour sortir de cet état psychologique. Ainsi, la personne pourra se libérer des schémas qui se répètent de manière inconsciente dans sa vie.

Le manque de confiance en soi

Quelles sont les conséquences du manque de confiance en soi ?

Le manque de confiance en soi a des répercussions non négligeables dans la vie d’une personne, particulièrement dans le domaine du travail ou en amour.

  • Le manque de confiance en soi au travail

Au travail, le manque de confiance en soi peut se traduire par une difficulté à :

    • Prendre la parole en public,
    • Tisser des liens de confiance avec ses collègues,
    • Développer de nouvelles compétences,
    • Prendre davantage de responsabilités,
    • Faire preuve de résilience face au stress et à la pression,
    • Faire preuve de réactivité, de créativité et de souplesse face aux changements,
    • Gérer les conflits de manière efficace,
    • Affirmer ses idées et à les communiquer clairement aux autres.

Tous ces aspects sont importants pour être épanouis dans son travail. Dans le cas contraire, des jeux psychologiques inconscients de domination et de soumission peuvent se mettre en place. Le lieu de travail devient alors source de stress pouvant conduire au burn out ou à la dépression. Il est donc nécessaire de se prendre en main dès qu’il y a un mal-être pour remédier à la situation le plus tôt possible.

  • Le manque de confiance en soi en amour

Le manque de confiance en soi abîme la relation de couple. En effet, pour être aimée à sa juste valeur, il est essentiel de prendre conscience de sa propre valeur. C’est incontournable. Sinon, le risque est d’adopter des comportements qui répondent aux attentes de l’autre uniquement dans le but d’être aimé.e. C’est de la dépendance affective où la personne qui manque de confiance en soi fait passer les besoins de l’autre avant les siens.

Enfin, ces mêmes comportements peuvent se manifester dans la vie familiale ou sociale. Puisque le manque de confiance en soi se traduit généralement par une difficulté à développer des relations de confiance avec les autres.

Comment remédier au manque de confiance en soi ? 3 conseils pour y parvenir

Le manque de confiance en soi : fatalité ou opportunité ? Effectivement, c’est inconfortable de ne pas avoir confiance en soi. En revanche, c’est également une opportunité qui vous est donnée pour vous connaître davantage et vous rapprocher de vous-même.

Oui, vous avez la possibilité de changer ce qui ne vous convient pas dans votre vie. Prendre le temps de vous structurer intérieurement vous permettra de poser des fondations solides en vous. Cela vous demandera de faire un travail sur vous pour identifier ce dont vous avez besoin. En effet, reconnaître vos besoins est indispensable pour ensuite vous donner les moyens de les satisfaire. Ainsi, vous vous sentirez progressivement plus en sécurité et en confiance avec vous-même. De cette manière, vous développerez naturellement votre confiance en vous.

En tant que sophrologue et sophro-analyste, voici l’approche que je vous propose :

  • Le calme

Commencez par prendre du temps pour vous pour écouter ce qui se passe à l’intérieur de vous. Cela vous permettra de cultiver votre calme intérieur pour accueillir ce que vous ressentez avec bienveillance sans jugement.

  • La clarté

Prendre conscience de votre dialogue intérieur, c’est identifier les pensées que vous vous dites à vous-même et aux autres. Puisque ce sont ces pensées qui sont à l’origine de votre manque de confiance. C’est une phase où vous pourrez explorer les croyances ainsi que les expériences qui ont contribué à poser un regard dévalorisant sur vous.

C’est également la possibilité de vous réconcilier avec vous-même, de faire la paix avec les différentes facettes de votre personnalité. Cela vous permettra, entre autres, de pacifier vos relations avec les autres en vous reconnectant à vos ressources intérieures. Elles sont déjà présentes en vous même si vous n’en avez pas toujours conscience.

  • La confiance

Cette clarté vous amènera à développer votre capacité de discernement pour faire des choix qui sont plus justes pour vous. De cette manière, vous pourrez commencer à évoluer à partir d’un espace de confiance et non de peur. Ainsi, les actions que vous allez mettre en place seront plus favorables à votre épanouissement puisqu’elles seront en accord avec ce que vous ressentez.

Manque de confiance en soi : qui consulter ?

C’est une question légitime qui se pose lorsque l’on souhaite faire un travail sur soi. En effet, le.a thérapeute est là pour vous accueillir là où vous en êtes dans votre conscience sans jugement. C’est un.e spécialiste qui vous permettra de franchir certaines étapes dans votre vie avec plus d’aisance et moins de souffrance. Par conséquent, faites-vous le cadeau de consulter dès que vous en ressentez le besoin.

  • L’importance du corps

Je vous recommande une pratique psychocorporelle qui vous permettra d’explorer la dimension corporelle, émotionnelle et mentale lors d’un accompagnement. En effet, une pratique psychocorporelle vous aidera à calmer le mental et les pensées négatives qui parasitent l’esprit.

De cette manière, vous pourrez apprivoiser vos ressentis en développant votre ancrage, ce socle intérieur. Ainsi, vous pourrez accueillir avec bienveillance ce qui se passe en vous pour écouter cette petite voix qui sait ce qui est juste pour vous. En effet, avoir confiance en soi, c’est faire confiance à ce que l’on ressent en se laissant guider par son intuition.

Pour toucher cet espace en soi, des pratiques comme la sophrologie, le yoga, le qi gong, le tai chi sont excellentes. Ce sont de belles approches qui vous permettront de lâcher prise, de faire une pause sur ce qui vous préoccupe pour revenir dans votre corps.

  • Thérapies psychocorporelles

A cela s’ajoutent les thérapies psychocorporelles telles que la sophro-analyse, la psychologie dynamique, l’analyse bioénergétique ou l’art thérapie. Ce sont des approches qui intègrent la dimension corporelle pour favoriser la résolution de blocages émotionnels et psychologiques. Elles favorisent l’expression de soi pour rétablir les déséquilibres intérieurs qui se manifestent ensuite à l’extérieur.

Vous avez également la possibilité de suivre une thérapie avec un psychologue ou un psychanalyste. Ces approches analytiques vous permettront aussi de faire le travail intérieur nécessaire pour remédier à votre manque de confiance.

Enfin, je précise qu’il est important de choisir une personne avec qui vous êtes à l’aise. Puisque ce qui compte dans la relation thérapeutique, c’est la relation de confiance qui s’établit entre les deux personnes : l’accompagnant et l’accompagné.e. C’est un paramètre essentiel qui vous permettra d’exprimer ce qui a longtemps était refoulé.

Conclusion

Le manque de confiance en soi n’est pas une fatalité. En prenant le temps de vous reconnaître et de guérir de vos blessures, vous pouvez changer ce qui ne vous convient plus dans votre vie pour le meilleur. Imaginez que vous êtes un diamant brut qui a juste besoin d’être poli pour révéler son plein potentiel. A vous maintenant de franchir le pas pour développer votre confiance en vous.

Est-ce que cet article vous a plu ?

N’hésitez pas à l’épingler pour le relire plus tard si vous en ressentez le besoin !

Hypersensibilité test - hypersensibilité émotionnelle - gérer son hypersensibilité

You Might Also Like

Leave a Reply

error: Content is protected !!